Prise en charge d'une victime d'avalanche repérée par Lasko [Ref:2317-07-0452]

Une équipe cynophile de recherche des victimes d’avalanche

Vous avez été pas mal à apprécier la vidéo 360° de Michael et Lasko s’entraînant à chercher des victimes d’avalanche, et ça tombe plutôt bien puisqu’ après avoir assisté à leur entraînement en bordure de DZ à Modane, j’ai retrouvé la fine équipe lors d’un exercice avalanche à Valloire.

Cet exercice d’ampleur visait à faire travailler ensemble plein d’acteurs différents dans le cadre d’une avalanche massive. En envisageant, bien sûr, le scénario catastrophe où l’hélicoptère ne pourrait pas intervenir.
Les gendarmes du PGHM, mais aussi les pisteurs secouristes de la station voisine, les militaires du Groupement d’Aguerrissement Montagne à proximité et le personnel médical du SAMU se sont donc coordonnées pour trouver et sortir au plus vite, traiter au mieux et évacuer le plus rapidement possible les victimes enfouies par la coulée factice.
Et j’ai eu le plaisir de voir chercher et travailler Lasko, le jeune chien d’avalanche fraîchement sorti du stage, avec Michaël, son maître !

.

Michaël et Lasko, au début de leur recherche [Ref:2317-07-0269]

Michaël et Lasko, au début de leur recherche [Ref:2317-07-0269]

C’était à la fois passionnant et horriblement déprimant de voir la vitesse et la facilité de déplacement de Lasko dans la pente enneigée de la coulée d’avalanche: de mon coté, j’ai pas mal galéré.

Les raquettes c’est bien, mais quand c’est plat, ou au moins quand on est face à la pente et qu’elle n’est pas trop inclinée… et bien sûr c’était pas le cas ici ! Notre canidé préféré, lui par contre, il avait de l’énergie à revendre, harcelant son maître pour qu’il sorte au plus vite son équipement et qu’ils se mettent au travail sans attendre.
Du coup je l’ai joué photographe un peu fainéante: n’étant déjà pas physiquement en mesure de suivre un vrai chien de travail sur du plat, je n’ai pas voulu relever le défi dans une pente, qui plus est enneigée, et j’ai travaillé au téléobjectif… Jusqu’à ce qu’un echo RECCO soit repéré pas très loin de ma position, que Lasko arrive dessus et sorte notre victime en tout juste une poignée de secondes… Et que Michaël mette un peu plus de temps pour le rejoindre ! 😉

.

Prise en charge d'une victime d'avalanche repérée par Lasko [Ref:2317-07-0452]

Prise en charge d’une victime d’avalanche repérée par Lasko [Ref:2317-07-0452]


EXIF | Prise de vue: 13/02/2017 | Appareil photo: Canon EOS 5D Mark III | Focale: 24mm | ISO: 100 | Vitesse d'obturation: 1/3200 s | Ouverture: ƒ/4 | Correction d'exposition: 0/1 | Copyright: Sandra Chenu Godefroy - Photographe d'action |

J’ai donc rejoint le chien qui n’était pas peu fier d’avoir trouvé sa victime, et pu photographier un peu au grand angle pour des images plus immersives de la récompense du chien et du travail de premiers secours sur la victime.
Une fois l’exercice fini, la photographe de retour au bureau et les images traitées et indexées, je me suis dit que puisque vous les aviez tant appréciés en vidéo, je me devais de partager ces petits moments de l’exercice avalanche de Valloire avec vous !!

* et comme il ne sera pas dit que je ne sais pas signaler les jolis gestes: j’ai fait le choix d’aller à la rencontre du PGHM Savoie sur cet exercice en arborant fièrement un joli bonnet un peu provoc’. J’ai été surprise de voir tous les gendarmes croisés faire le choix d’en rire de bon coeur et je n’ai pas terminé congelée au fin fond d’une crevasse.
Alors je voulais vous dire « Merci » messieurs, pour la crevasse, pour votre sens de l’humour, mais aussi parce que c’est vraiment plaisant de savoir que pour les opérateurs de terrain, les gueguerres de chapelles c’est un truc de bureaucrates et pas de secouristes !! #PrivateJoke

VOIR + Reportage photo sur l’exercice avalanche de Valloire /2017

Details:
Sandra Chenu Godefroy
21/03/17
Categories:
Blog
Secours
Tags:


Twitter _SCG