En arrivant au DAG (Détachement Aérien de la Gendarmerie) de Modane vendredi matin, Alain, le pilote, m’annonce la couleur « Briançon fait ses 100 heures aujourd’hui, leur hélico sera indispo toute la journée, il est pas impossible qu’on vole dans les Hautes-Alpes ». La continuité des secours s’affranchit régulièrement des limites départementales en fonction de l’urgence de l’alerte et des disponibilités/délais d’arrivée des différents hélicoptères à proximité, mais à priori, l’hélicoptère de Savoie intervenant dans le massif des Ecrins n’est pas une chose courante… Affaire à suivre, donc!

Il faudra attendre le début d’après-midi pour qu’une première alerte venue des Hautes-Alpes retentisse à Modane. Après une grosse dizaine de minutes de vol depuis la Maurienne -de l’avantage de pouvoir s’affranchir du relief montagneux- cette alerte emmènera Choucas 73 voler d’abord au dessus des Agneaux puis du glacier Blanc: l’occasion pour moi de réaliser quelques belles images !
Les interventions dans le 05 s’enchaînent, obligeant l’hélicoptère savoyard à aller refaire le plein au DAG de Briançon. Et effectivement, arrivés sur la DZ, l’équipage de Choucas 73 croisera les mécaniciens de Briançon à l’œuvre dans le hangar de Choucas 05 pour la visite périodique de l’hélicoptère. Quelques heures plus tard, la visite n’ayant pas révélé de problèmes particuliers sur la cellule ou les moteurs, Briançon reprendra son alerte et Choucas 73 rentrera à Modane… laissant quelques beaux souvenirs aux secouristes CRS des Alpes treuillés dans les Ecrins !

VOIR + Reportage photo sur l’activité de secours en montagne de l’hélicoptère de la gendarmerie Choucas 73 /2019