Les plus observateurs parmi vous commencent à me faire remarquer que je recommence à passer beaucoup de temps dans le sillage de voilures tournantes ces temps-ci, et c’est bien le cas ! Vous devriez en savoir plus très bientôt, 2019 touche à sa fin et l’année 2020 s’annonce passionnante… d’ici là, en effet, je passe une partie de mon temps conséquente (mais hélas, pas assez à faire des photos) sur des DZ et des bases aériennes. Et parfois, quand je lis les communiqués de presse qui me sont envoyés, je me décide à aller passer un moment dans l’Est pour suivre l’édition 2019 de l’exercice BACCARAT organisé par la 4ème BAC !

Pour cette journée -une parmi les 10 jours que comptent le scénario de l’exercice- j’accompagnerai un Puma du 3ème RHC qui a pour mission d’aller récupérer des légionnaires de la 13ème DBLE qui ont bivouaqué en campagne et de les redéposer dans un autre endroit. Au menu un aller « tactique »: plutôt bas et à forte vitesse donc, puis un vol en patrouille avec un autre Puma, un Caïman et deux Chinook espagnols; sous la protection plus lointaine des Tigres et Gazelles chargés d’assurer la sécurité des hélicoptères de manœuvre.

Ce second vol me permettra de me commettre dans cette branche à part entière de la photo aéro qu’est la prise de vue air-to-air. Il faut dire ce qui est: en matière de photo air-to-air, il y a un maître incontesté, « Katsu » Tokunaga qui tient le haut du pavé depuis de très longues années, et personne d’autre pour arriver à son niveau de maîtrise technique, de rigueur, de créativité et… d’esprit japonais !

En ce qui me concerne, mon truc n’étant pas « les machines » en soi, mais plutôt « les gens » qui utilisent les machines, l’exercice n’était pas habituel. Mais grâce aux directives du journaliste du magazine Air Fan qui était à bord, et qui -lui- les voulait vraiment, ses photos d’hélico en vol, les hélicoptères de la patrouille ont volé de façon relativement « photographer friendly » et m’ont permis de faire quelques clichés ! J’espère qu’ils vous plairont… et j’ai hâte de retourner au « régiment de la nuit » pour faire des photos plus proches de mon travail de photographe, et de nuit ! 😉

VOIR + Les reportages photo sur les hélicoptères et leurs équipages… en attendant d’en savoir plus !
PS : Et Tigrou a réussi à se faire prêter un béret bleu cobalt, merci le 3ème RHC !