Au plus près des flammes… les photos sur l’incendie de Carry

10/08/2010 | Secours

EXIF | Appareil: NIKON D700 | Date: 24/07/2010 | Focale: 14mm | ISO: 3200 | Ouverture: ƒ/2.8 | Vitesse: 1/13s | Copyright: Sandra Chenu Godefroy |


Je reviens encore sur ce reportage pour aborder les différentes problématiques auxquelles j’ai été confrontées lors de la prise de vue, que je rassemblerai selon cet ordre: la protection du matériel/ les difficultés de prise de vue/ et la sécurisation de votre photographe bien aimée. Concernant le dernier point, j’ai déjà dit le plus important dans mon précédent post, ne pas être isolée m’a permis quelques prises de risques que je ne me serai peut-être pas permises seule) mais sur les deux autres thèmes il y a, à mon sens, beaucoup à dire.

Au sujet de la protection du matériel déjà, l’appareil à été contraint de supporter la fumée et les projections de braises venant des flammes et surtout les retombées d’eau polluée des lances. Dans un tel cas, j’étais bien contente que le Nikon D700 soit un boitier tropicalisé, et pour ce qui est des optiques, comme j’ai investi quelques euros dans une serviette microfibre (moins de 10 euros dans votre magasin de sport préféré) coupée en 4 pour avoir de petits torchons en tissu chamois très absorbants que je conserve partout, quand ma lentille était trop maculée de projections, un petit coup de chiffon me permettait d’obtenir une relative « propreté », bien suffisante pour faire des images!

Pour ce qui est des paramètres de prise de vue, je me suis rapidement fait une raison, vu le peu de lumière, et le type de sujet, je n’étais pas encore sortie de la voiture que mon boitier était déjà paramétré en mode Manuel (au format RAW), à ISO 3200 et F/2,8 mes premières images me permettront de déterminer une vitesse correcte comprise entre 1/10s et 1/60s selon les sujets, et je mettrai à profit tous mes trajets pour « pré-régler » l’appareil en anticipant les conditions que j’allais avoir à mon arrivée… Restait la mise au point, selon les conditions l’autofocus du Nikon aidé par la micro lampe LED qui me permettait de voir où je mettais les pieds donnait des résultats plutôt bons, en cas d’échec, vu la longueur focale à laquelle j’étais, je passais en mode MAP manuel, (sans rien voir de mon réglage dans le noir) en tournant ma bague de MAP à fond vers l’infini avant de revenir de 5 mm environ pour obtenir un « net » à environ 1m20 (ce qui était la distance moyenne de mes sujets)

Concernant cette image par exemple, j’étais en Mode M à ISO3200, en voyant le chef d’agrès venir donner ses instructions au binôme j’ai voulu profiter de la lumière de sa frontale éclairant le groupe et choisi de dynamiser la scène en me positionnant en contre-plongée et en clichant au jugé l’appareil quasiment posé au sol.

VOIR + Reportage photo de l’incendie de l’étang de Berre
POM Feu de pinède, Carry 2010 réalisée à partir de ce reportage

Bienvenue sur le blog Reporter-photographe: derrière les images

Ici vous trouverez des photos commentées et leurs réglages, mes derniers reportages et des anecdotes, mais aussi, des making-of, des astuces et des conseils !
Je vous souhaite une bonne lecture et pour vous tenir au courant de mon activité, n’hésitez pas à vous abonner ou à me suivre sur les réseaux !

Sandra Chenu Godefroy

Sandra Chenu Godefroy

Photographe

Spécialisée dans les images de secours, défense, sécurité, et d’aéronautique. Fille sérieuse qui se prend pas au sérieux.

J’exploite honteusement Tigrou, mon assistant en peluche, et j’adore mon métier, même si c’est pas toujours facile !