EXIF | Ouverture: ƒ/22 | Appareil photo: NIKON D700 | Prise de vue: 09/03/2010 | Copyright: Sandra Chenu Godefroy | Focale: 16mm | ISO: 560 | Vitesse d'obturation: 1/250s |

J’étais en reportage depuis presque une semaine auprès des pompiers du SDIS 38, basée avec eux au centre de Grenoble Sud-Agglomération, amenée à réaliser des images sur tous types d’exercices ou d’interventions, et jamais je n’aurai pensé retrouver « le » dragon dans ces conditions… Et pourtant!
Appelés pour une personne ayant une forte douleur à la poitrine par un groupe de retraités partis faire de la randonnée dans les neiges printanières, je rejoins le VSAV du centre et nous prenons la route de Treffort, tandis que l’hélicoptère de la Sécurité Civile fait monter à son bord un pompier du GRIMP 38 et le médecin du SAMU. Nous arrivons sur place les premiers, la victime est amenée à bord du VSAV pour être prise en charge, et les pompiers n’ont que le temps de faire un premier bilan que déja le bourdonnement de l’EC-145 se fait entendre…
C’est Gaël, l’un des pompiers qui me fiche dehors (pas facile de bouger avec le sac et le matos dans l’espace restreint du véhicule) et tandis que l’hélicoptère s’approche d’une étendue de neige vierge à proximité, je m’éloigne un peu du VSAV, d’ores et déjà brassée par la neige et le souffle. J’essaie tant bien que mal de faire abstraction de mon environnement pour régler correctement mon boîtier qui était jusque là en mode manuel, réglé pour faire des photos de la victime prise en charge dans la pénombre du véhicule…
Je switche en mode priorité ouverture à F/22, espérant que ce serait suffisant pour flouter les pales de l’hélicoptères (me rappellant les propos de Rémi F. pour ne pas le nommer…) sans pour autant surexposer de façon irrécupérable le ciel. En tout état de cause le souffle est tel que, trop occupée à ne pas perdre mon équilibre et à travailler un tant soit peu mon cadrage, je fais le pari que « ça ira »…
Pari réussi puisque à 1/250s, ISO560 et F/22 le RAW a necéssité un dévellopement attentif, mais la dynamique du capteur a rendu avec justesse le contraste de la scène!