Dans le cockpit d’un EC145 gendarmerie de nuit

20/05/2021 | Aéro, Derrière les images

Nous sommes en 2008 et j’ai la chance d’embarquer à Villacoublay dans un hélicoptère EC145 de la gendarmerie pour un vol dans le ciel parisien. Il fait nuit noire et je sais avant même d’embarquer dans l’appareil que ma photo idéale sera très compliquée à réaliser.

Dans le cockpit d’un EC145 de la Gendarmerie survolant la région parisienne de nuit [Ref:3108-30-0685]

EXIF | Credit: Sandra Chenu Godefroy | Appareil: NIKON D200 | Date: 08/10/2008 | Focale: 14mm | ISO: 3200 | Ouverture: ƒ/2.8 | Vitesse: 1/3s |

Pour pouvoir travailler je suis obliger d’opter pour le maximum de la sensibilité ISO disponible sur un appareil photo numérique de l’époque (3200 ISO!). Je suis dans un hélicoptère qui vibre de partout, et pour couronner le tout: je suis interdite d’utilisation de flash pour cause de JVN (les intensificateurs de lumière portés par l’équipage pour ce type de vol de nuit).
Je savais que cette photo était « technique », j’en avais soigneusement planifié la composition sur le papier: avec un temps de pause d’1/3 de seconde pour avoir assez de lumière pour enregistrer une image, c’est sa réalisation qui fut un véritable challenge : il m’a fallu cadrer au 14mm au jugé et maintenir mon appareil photo en phase avec les vibrations de la cabine de l’hélicoptère pour obtenir un résultat assez net !

Découvrez les autres posts « derrière les images » sur le blog !

Bienvenue sur le blog Reporter-photographe: derrière les images

Ici vous trouverez des photos commentées et leurs réglages, mes derniers reportages et des anecdotes, mais aussi, des making-of, des astuces et des conseils !
Je vous souhaite une bonne lecture et pour vous tenir au courant de mon activité, n’hésitez pas à vous abonner ou à me suivre sur les réseaux !

Sandra Chenu Godefroy

Sandra Chenu Godefroy

Photographe

Spécialisée dans les images de secours, défense, sécurité, et d’aéronautique. Fille sérieuse qui se prend pas au sérieux.

J’exploite honteusement Tigrou, mon assistant en peluche, et j’adore mon métier, même si c’est pas toujours facile !