Photographe professionnel par Sandra Chenu Godefroy

1/2 Je suis photographe et je vais bien merci !

Cet article est un gentil coup de gueule. Il aurait pu tout aussi bien s’intituler « Geindre n’a jamais fait avancer les choses »… mais j’y reviendrai dans un second temps.

Je te dédie cet article à toi, le copain perdu de vue depuis longtemps qui vient aux news, ou toi la nouvelle connaissance que je viens juste de rencontrer, ou encore toi, ma gentille tata que je vois jamais. Oui toi qui trouves que mes photos sont « vraiment chouettes » que je fais « un travail formidable », et que c’est super. Franchement merci, ça fait toujours plaisir de s’entendre dire qu’on est bons, donc MERCI.

Bon, si tu pouvais éviter de pousser les bons sentiments jusqu’à la petite phrase d’après « …Non, mais sérieusement, tu fais quoi pour vivre ? », ou « mais heu, t’es vraiment photographe, t’es professionnel ? Tu fais que ça ? C’est pas trop duuuur ? » franchement ça m’aiderait.
Parce que des fois je me mords quand même violemment la lèvre pour pas te répondre « et sinon toi t’es plombier professionnel ? t’es prof pro ou amateur? Tu fais que ça, c’est pas trop dur ? T’es ingénieur professionnel tu arrives vraiment à gagner ta vie comme ça? ».

Alors oui, je sais, c’est plein de bons sentiments, et oui, cent fois oui vous avez tous raison: le monde de la photo n’est pas facile, le boulot ne nous tombe pas tout cru dans le bec… Oui c’est vrai.
Mais vous en connaissez beaucoup des boulots qui soient faciles? Et du taf qui nous arriverait miraculeusement par je ne sais quelle opération divine ? Moi pas. Assistant parlementaire peut être, et encore, il faut être bien né.
Donc j’ai un job qui n’est pas simple, mais pas nécessairement plus dur que celui d’autres. Et SURTOUT je le fais parce que j’ai la pêche, que j’aime mon job, que je vais de l’avant, que je suis bonne, que j’y crois ! Il y a déjà suffisamment de gens mal intentionnés qui ont pour but de me démoraliser (pour se remonter le moral, pour essayer d’obtenir un avantage commercial, juste pour rien…) que je n’ai pas besoin de votre gentille compassion: votre amitié et votre curiosité sont un bien meilleur carburant !

Visuel à la Une:
Mon diplôme du BTS. Oui il n’y en a pas besoin pour être photographe mais je l’ai quand même. Et non, je porte pas ces chaussures tous les jours. Photo: SCG
Un reportage du projet Sentinelles derrière les images. Photo: Camille Bachèlerie

LIRE LA SUITE

Details:
Sandra Chenu Godefroy
30/03/17
Categories:
Blog
Tags:

Twitter _SCG