EXIF | Ouverture: ƒ/12 | Appareil photo: NIKON D2Xs | Prise de vue: 03/07/2008 | Copyright: Sandra Chenu Godefroy | Focale: 17mm | ISO: 100 | Vitesse d'obturation: 1/160s |


C’était l’un de mes très rares reportages d’initiative, dans le cadre de la formation de mes 2 premiers -et exceptionnels!- stagiaires: Manu et Coutels. Je souhaitais leur faire mettre en pratique ce qu’ils avaient vu en théorie les premiers jours du stage, et rien de tel pour ça qu’un « petit reportage qui bouge ». Après quelques coups de fil, nous sommes donc partis pour Beynes où des entraînements aérocordages du GIGN devaient avoir lieu.

Et nous découvrons sur place qu’un exercice de grande ampleur avait lieu, organisé par le GBGM (Groupement Blindé de Gendarmerie Mobile). Après avoir obtenu le feu vert de son Colonel, nous nous séparons pour suivre en parallèle les deux activités: je file donc avec Coutels -et mon capitaine préféré- vers les stands de tir ou devaient être treuillés d’abord des TLD (Tireurs Longue Distance) qui avaient une progression à faire dans la nature pour rejoindre leurs objectifs, puis les équipages des VBRG (Véhicule Blindé à Roue Gendarmerie) sur leurs véhicules stationnés quelques mètres plus loin, sur des pistes en terre.

C’était une belle journée et il faisait ce temps chaud depuis un mois déjà, la boue des pistes avait donc complètement séché. Avec Coutels, nous anticipons les treuillages et nous positionnons à une dizaine de mètres du VBRG, de façon à ne pas avoir le soleil dans notre cadre, et nous réglons nos appareils pour ne pas être gênés par le ciel bleu maculé de nuages. Pour fixer sans figer les pales de l’hélicoptère je me mets en priorité vitesse à 1/160 s, et je compense l’exposition d’1/3 d’IL… et nous n’attendons pas longtemps, déjà l’EC-145 arrive, exactement dans notre axe, ce qui promet de belles images…

Et c’est à ce moment que le seul paramètre que nous n’avions pas anticipé entre en jeu, les VBRG lors de leurs arrivée sur la piste avaient créé une mince couche de poussière, très fine, très blanche, que nous n’avions pas remarqué… et que l’hélicoptère propulse violemment dans les airs tandis qu’il treuille l’équipage! Un hasard très visuel que nous ne manquerons pas d’immortaliser, à qui l’on doit ce coté inhabituel de la photo, mais un hasard gênant aussi puisqu’étant à proximité immédiate du VB (la photo est prise à 17mm) nous nous sommes retrouvés intégralement repeints en beige, et tout le matériel à été confronté à cette poussière qui plus encore que le sable, s’immisce partout… ce qui nous a offert de belles heures de nettoyage à notre retour!

VOIR + Reportage photo sur un exercice du GBGM à Beynes